Travaux

Les matières premières pour bâches sur mesure : quels sont les différents tissus et polymères utilisés, leurs caractéristiques et choix en fonction des usages ?

Les bâches sont des éléments essentiels dans de nombreux domaines tels que le bâtiment, l’industrie, l’agriculture ou encore les loisirs. Elles permettent de protéger, de couvrir ou de simplement délimiter des espaces. Le choix de la matière première utilisée pour leur fabrication est primordial car il détermine leurs caractéristiques et leur adéquation aux usages visés. 

Les tissus synthétiques

Les tissus synthétiques sont de loin les plus utilisés par le fabricant français de bâche sur mesure. Leurs avantages résident dans leur capacité à résister : 

A lire aussi : Choisir le matériau idéal pour votre revêtement de sol

  • aux intempéries ; 
  • aux rayons UV ; 
  • aux frottements. 

Ces équipements conservent, par ailleurs, leurs qualités mécaniques dans le temps. 

Le polyéthylène haute densité (PEHD) 

Il est extrêmement : 

A lire également : Comment éviter l'humidité avec des VELUX ?

  • résistant ; 
  • imperméable ; 
  • durable. 

Il est idéal pour les bâches de protection longue durée contre les intempéries. Son point de fusion élevé le rend moins manipulable.

Le polypropylène (PP) 

Ce matériau est plus souple et plus facile à mettre en œuvre que le PEHD. Sa résistance aux UV est moyenne, il faut le préférer pour des usages de courte durée ou des bâches protégées de la lumière.

Le polyester 

Il possède plusieurs qualités. Il est : 

  • très résistant ; 
  • ignifuge ; 
  • durable. 

Il offre aussi une bonne transparence tout en offrant une protection optimale contre les UV. De ce fait, il constitue une excellente alternative aux films plastiques bien que son coût soit plus élevé. 

Le nylon 

Le nylon est un matériau extrêmement : 

  • résistant ; 
  • souple ; 
  • ignifuge. 

Ces qualités lui confèrent de nombreux avantages pour les bâches de protection de longue durée exposées aux agressions extérieures. En effet, le nylon peut résister aux rayons UV du soleil sans se dégrader. Il conserve toutes ses propriétés protectrices sur plusieurs années. 

Le polymère PVC 

Il est bon marché, mais moins résistant aux UV et aux effets mécaniques. Il reste, néanmoins, très utilisé pour les bâches temporaires ou les applications moins contraignantes.

Les tissus naturels

Moins répandus, les tissus naturels présentent de nombreux avantages :

  • le coton : respirant, écologique, mais moins résistant aux intempéries. 
  • la toile de jute : naturelle, biodégradable, mais moins résistante aux UV. 
  • le lin : résistant, respirant, mais son coût est élevé. 

Les finitions et les traitements 

Des finitions supplémentaires permettent d’améliorer encore les performances des bâches. 

Encadrement en polyester 

Il est essentiel pour renforcer les bâches synthétiques aux endroits stratégiques soumis à des contraintes mécaniques importantes. Grâce à leur rigidité, les encadrements en polyester empêchent les coutures de céder sous les efforts de traction ou de cisaillement.

Ils consolident également les angles des bâches. Ces zones sont particulièrement sollicitées par les tensions dans le tissu. Leur présence évite l’apparition de déchirures au niveau des plis et replis.

Ils augmentent la durabilité des bâches synthétiques face à l’usage en canalisant les contraintes sur des surfaces renforcées. Les encadrements supportent mieux les frottements et chocs répétés qui, sans leur protection, pourraient à terme endommager le tissu.

Enduction 

L’enduction est une technique essentielle pour augmenter l’imperméabilité des bâches synthétiques. Elle consiste à appliquer sur leur surface des produits hydrophobes et oléophobes. Ils vont renforcer de manière durable leur résistance à l’eau et aux graisses.

Les gouttes d’eau restent sphériques et ne s’infiltrent pas dans les fibres. Les produits oléophobes évitent la pénétration des corps gras difficiles à éliminer.

L’enduction agit durablement, car les molécules déposées résistent dans le temps aux agressions extérieures telles que les UV ou les lavages. L’imperméabilité de la bâche est ainsi assurée sur le long terme.

Traitement anti-UV 

Le traitement anti-UV est une étape clé dans la fabrication des bâches devant résister aux agressions extérieures sur le long terme. En effet, les rayons ultraviolets du soleil sont très dégradants pour les matières synthétiques telles que le polyéthylène ou le polypropylène. Le traitement anti-UV empêche les UV d’attaquer les chaînes polymères des matières plastiques. Il freine le phénomène de photo-oxydation responsable du jaunissement et du fragile des fibres au fil du temps. 

Ignifugation 

L’ignifugation est un traitement essentiel apporté aux bâches destinées à des usages à risque incendie. Elle est même obligatoire pour certaines applications comme la construction ou la rénovation de bâtiments. 

Il rend le matériau difficilement inflammable en le combinant à des substances qui ralentissent ou stoppent la combustion. Il retarde la propagation des flammes sur la bâche traitée si elle était malencontreusement exposée à une source d’ignition. 

Les choix en fonction des usages

Les critères de sélection d’une matière première pour bâche dépendent principalement de l’usage envisagé et des contraintes d’environnement :

  • Stockage extérieur longue durée : PEHD ou nylon pour leur très haute résistance.
  • Chantier du bâtiment : PP ou PVC standard pour une bonne résistance aux efforts.
  • Protection des véhicules : PEHD, nylon ou polyester pour leur solidité dans le temps.
  • Evénementiel et loisirs : PVC, PP ou polyester selon la durée d’exposition aux UV. 
  • Agriculture : PEHD ou nylon pour résister aux produits chimiques et aux intempéries.
  • Stockage intérieur court terme : PVC ou coton suffisent.

Les nouvelles tendances

De nouveaux matériaux émergent sur le marché des bâches pour répondre à des besoins spécifiques :

  • les films auto-extinguibles ;
  • les bâches respirantes ; 
  • les matériaux recyclés ;
  • les nanotechnologies.