Maison

Quelle hauteur prise salle de bain ?

L’installation électrique de la salle de bain est particulièrement encadrée par la norme NF C15-100. Cette réglementation régit de façon très stricte l’installation électrique dans une salle de bain. L’installation électrique de la salle de bain doit donc répondre à certaines exigences de sécurité. Découvrez dans cet article, la hauteur idéale de la prise en salle de bain.

Les obligations concernant l’installation électrique dans la salle de bain.

La salle de bain est une pièce d’eau où se trouve baignoire, douche et lavabo. Comme nous le savons tous, l’eau et l’électricité ne sont pas du tout compatibles.

A lire en complément : Comment faire son shampooing naturel maison ?

C’est pour cela que l’installation électrique de la salle de bain doit forcément répondre à certaines obligations de sécurité. Ces obligations doivent être absolumentrespectées pour éviter un risque élevé d’accident électrique.

 La hauteur de placement des prises et interrupteurs

Les interrupteurs et les prises électriques doivent être placées absolument à une hauteur qui écarte tout danger et aussi tout contact avec l’eau. Cette hauteur se situe généralement entre 0,9 et 1,3 m. Ces derniers doivent être situés hors volume. La hauteur du sol est très importante dans l’installation électrique de la salle de bain.

A lire en complément : Plaque induction : le matériel qu'il vous faut

En effet, en cas de fuite d’eau, la prise ne doit en aucun cas entrer en contact avec l’eau. De même, notons que pour le lavabo, la prise ne doit pas être installée au-dessous ou au-dessus. Elle peut être installée à côté, à une distance qui l’éloigne des éclaboussures.

L’installation de la prise

L’installation électrique de la salle de bain doit compter nécessairement au minimum une prise électrique. Cette prise doit être d’une puissance de 16 ampères. Un transformateur de séparation d’une puissance située entre 20 VA et 50 VA. Il répond à la norme NF EN 61558-2-5 doit alimenter cette prise. Une installation électrique doit mettre à disposition une prise de courant qui restera toujours disponible.

Cette prise servira à brancher les différents appareils de la salle tels que le rasoir électrique, le sèche-cheveux ainsi que le socle de recharge d’une brosse à dent électrique. Une deuxième prise doit être prévue et installée pour servir à brancher le radiateur électrique et le sèche-serviettes.

Plus grands sont les besoins en alimentation électrique, plus il doit y avoir des prises respectant les normes NF C15-100. Vous avez la possibilité d’installer d’autres prises dans votre salle de bain. Mais elles doivent respecter la hauteur et la norme NF C15-100.

Les indices de protection dans une salle de bain

Les différents indices de protection concernent en général les équipements de l’installation électrique de la salle de bain.

  • IPX7 est une norme d’étanchéité qui protège généralement de l’immersion, ceci pendant une durée maximale de 30 minuites.
  • IPX5 c’est un indice qui concerne les éclaboussures d’eau, interrupteurs, point d’éclairage ou chauffe-eau installés dans la salle de bain.
  • IPX4 est un indice de protection dont les appareils de chauffage tels que le chauffe-eau, les interrupteurs et les points d’éclairages doivent être pourvus. Cet indice protège les éclaboussures d’eau provenant de toutes les directions.

La taille de la pièce

Pour réaliser l’installation électrique de la salle de bain, la taille de la pièce est un critère très important à prendre en compte .

Quelques interdits dans une salle de bain

Dans une salle de bain, il est interdit de relier tous les différents appareils à une même prise, grâce à une multiprise par exemple. De cette façon, pour alimenter un sèche-linge ou un lave-linge, il est nécessaire de prévoir un circuit spécialisé pour chaque application. Notez que ces derniers doivent se trouver en dehors des volumes 0, 1 et 2.

De même, la norme NF C 15-100 rappelle notamment que les équipements électriques et les prises installés dans une salle de bain doivent être absolument protégés par un dispositif differentiel de 30 mA.